« [...] c'était le meilleur homme du monde ; il faisait crédit à tout le Parnasse ; et quand on n'avait point d'argent, il était trop payé, trop satisfait et trop content quand seulement d'un petit coup d'oeil on daignait applaudir à ses ouvrages »

samedi 29 juin 2013

La tarte au citron de Lucas



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire